song "Friedland" (Serge Gainsbourg)

Aus Ugugu
Wechseln zu: Navigation, Suche

The song was written in 1957. Previously unreleased, the song appeared on the EP Charleston les déménageurs de piano (1958) and was covered in 1959 by Juliette Gréco under the title "La jambe de bois Friedland".

Versions

1958 Serge Gainsbourg "Friedland"

Production:
Recording:
Musicians: Serge Gainsbourg (vocal)

1958 Serge Gainsbourg EP Charleston les déménageurs de piano country fr.gif FR: Philips 432325
1959 Juliette Gréco "La jambe de bois Friedland"

Production:
Recording:
Musicians: Juliette Gréco (vocal)

1959 Juliette Gréco EP Juliette Gréco chante Gainsbourg country fr.gif FR: Philips 432354

Lyrics

Serge Gainsbourg
 
Il était une fois
Une jambe de bois
Qui cherchait un amateur
Elle se dit "Ma foi
Si personne ne veut de moi
J'me fous une balle en plein coeur"
Mais voilà qu'soudain
Elle entend au loin
Une sonnerie de clairon
Elle se dit: "Parfait
C'est le moment ou jamais
D'me trouver une situation"
Arrivée sur l'champ de bataille
Au plus fort de la mitraille
Elle croise un boulet d'canon
Qui sifflait à pleins poumons
 
Elle lui dit: "Mon pote
Ta p'tite gueule me botte
Toi qui va tuer les cosaques
Soit donc un amour
Fais pour moi un p'tit détour
Avant de partir à l'attaque
Mais voilà le hic
J'aime pas les moujiks
Et si tu veux m'arranger
Tourne plutôt casaque
Passe du coté des cosaques
Vise moi c't'officier français
Si tu lui fauches une guibole
Tu peux me croire sur parole
Que si la gangrène s'y mets pas
Je serais sa jambe de bois"
 
"C'est bien délicat
C'que tu me demandes là"
Répondit l'boulet d'canon
"T'as une tête de bois
C'est pour ça qu'tu comprends pas
Que c'est d'la haute trahison
Mais va, te frappe pas
N'fais pas cette gueule-là
Allons n'aie plus d'amertume
Que ne f'rait on pas
Pour une jolie jambe de bois
Je vais lui voler dans les plumes"
Et le voilà qui s'élance
Mais pour comble de malchance
L'officier qui vient d'le voir
Se baisse et le prends en pleine poire
 
"Espèce de crétin
Ça s'est pas malin"
S'écria la jambe de bois
"Maint'nant qu'il est mort
Il n'a plus besoin d'support
J'ai eu tort d'compter sur toi
"Tu m'prends pour un con"
Dit l'boulet d'canon
"Mais moi je vais bien t'posséder"
La colère le saoule
Et le v'là qui perd la boule
Il s'en va tout degoisé
Ils passèrent en cour martiale
Et pour sauver la morale
La petite fut condamnée
À avoir l'boulet au pied
"Mais c'est qu'ça m'fait une belle jambe
De t'voir toujours dans ma jambe"
S'écria la jambe de bois
"Pourvu qu'ça dure
Je touch' du bois..."